INSTITUT DE FORMATION AIDE-SOIGNANT (IFAS)

 

LYCEE DES METIERS MARIE LE FRANC

 

Capacité d’accueil

L’IFAS dispose d’un quota de 30 places chaque année.

Plusieurs voies d’accès

Il existe plusieurs voies d’accès à la formation d’aide-soignant.

Elles sont toutes sujettes à épreuve(s) de sélection dont les modalités varient.

Nous accueillons sur l’IFAS du lycée des élèves en cursus complet (liste 1) et en cursus partiel (liste 3)

L’inscription au concours

 

Les Instituts de Formation aide-soignant du Lycée Marie Le franc et de l’IFPS – Lorient organisent un seul et même concours.

 

Cursus complet – liste 1 / caractéristiques

 Formation en alternance en 10 mois consécutifs de septembre à juin.

Les semaines de cours et de stages s’effectuent sur la base de 35 heures par semaine. La participation à l’ensemble des enseignements est obligatoire.

Durée: 41 semaines dont:

  • 17 semaines de cours
  • 24 semaines de stages
  • et 3 semaines de congés

8 modules d’enseignement :

  • Module 1 : Accompagnement d’une personne dans les actes de la vie quotidienne (4 semaines)
  • Module 2 : État clinique d’une personne (2 semaines)
  • Module 3 : Soins (5 semaines),
  • Module 4 : Ergonomie (1 semaine),
  • Module 5 : Relation-Communication (2 semaines),
  • Module 6 : Hygiène des locaux hospitaliers (1 semaine),
  • Module 7 : Transmissions des informations (1 semaine),
  • Module 8 : Organisation du travail (1 semaine),

 

6 stages réalisés dans des structures sanitaires, sociales ou médico-sociales dont un stage obligatoire dans une structure accueillant des personnes âgées :

  • Service de court séjour : Médecine
  • Service de court séjour : Chirurgie
  • Service de moyen ou long séjour : personnes âgées ou handicapées
  • Service de santé mentale ou service de psychiatrie
  • Secteur extra-hospitalier
  • Structure optionnelle (stage choisi par l’élève en fonction de son projet professionnel en fin de cursus).

Stage à Bruxelles possible en fin de cursus.

Conditions d’accès à la formation – liste 1

Les candidats doivent être âgés de dix-sept ans au moins à la date de leur entrée en formation ; aucune dispense d’âge n’est accordée et il n’est pas prévu d’âge limite supérieur. »

« Les épreuves de sélection comprennent une épreuve d’admissibilité et une épreuve orale d’admission »

Épreuve d’admissibilité

Aucune condition de diplôme n’est requise pour se présenter à l’épreuve d’admissibilité.

Sont dispensés de l’épreuve écrite d’admissibilité :

  • Les candidats titulaires d’un titre ou diplôme homologué au minimum au niveau IV ou enregistré à ce niveau au répertoire national de certification professionnelle, délivré dans le système de formation initiale ou continu français.
  • Les candidats titulaires d’un titre ou diplôme du secteur sanitaire ou social homologué au minimum au niveau V, délivré dans le système de formation initiale ou continue français.
  • Les candidats titulaires d’un titre ou diplôme étranger leur permettant d’accéder directement à des études universitaires dans le pays où il a été obtenu.
  • Les étudiants ayant suivi une première année d’études conduisant au diplôme d’état d’infirmier et n’ayant pas été admis en deuxième année.

L’épreuve écrite d’admissibilité

Elle est anonyme, d’une durée de deux heures et se décompose en deux parties :  à partir d’un texte de culture générale d’une page maximum et portant sur un sujet d’actualité d’ordre sanitaire et social, le candidat doit : dégager les idées principales du texte commenter les aspects essentiels du sujet traité sur la base de deux questions maximum. Cette partie est notée sur 12 points et a pour objet d’évaluer les capacités de compréhension et d’expression écrite du candidat.

Une série de dix questions à réponse courte ( en général) : cinq questions portant sur des notions élémentaires de biologie humaine trois questions portant sur les quatre opérations numériques de bases deux questions d’exercice mathématique de conversion.

Cette partie a pour objet de tester les connaissances du candidat dans le domaine de la biologie humaine ainsi que ses aptitudes numériques. Elle est notée sur 8 points.

Epreuve orale d’admission

Peuvent se présenter :

  • Les candidats ayant obtenu une note supérieure ou égale à 10 sur 20 à l’épreuve d’admissibilité.
  • Les candidats dispensés de l’épreuve d’admissibilité.

L’épreuve orale d’admission est notée sur 20 points, se divise en deux parties et consiste en un entretien de vingt minutes maximum avec le jury, précédé de 10 minutes de préparation :  Présentation d’un exposé à partir d’un thème relevant du domaine sanitaire et social et réponse à des questions. Cette partie, notée sur 15 points, vise à tester les capacités d’argumentation et d’expression orale du candidat ainsi que ses aptitudes à suivre la formation.

Discussion avec le jury sur la connaissance et l’intérêt du candidat pour la profession d’aide-soignant. La motivation du candidat est évaluée au cours de cette deuxième partie de l’épreuve orale notée sur 5 points.

Cursus partiel – liste 3 / Caractéristiques

Liste 3 :

Candidats titulaires d’un bac professionnel ou en classe terminale des formations :

« Accompagnement, soins, services à la personne » ou « Services aux personnes et aux territoires »

Lors de leur inscription, ces candidats ont fait le choix du cursus partiel de formation et sont donc soumis aux épreuves de sélection de l’article 19 ter de l’arrêté du 22 juillet 2005 modifié.

Les candidats en terminale des bacs ASSP et SAPAT peuvent présenter leur candidature. Leur admission définitive sera subordonnée à l’obtention du bac.

1 – Épreuve de sélection sur dossier

La première phase de la sélection consiste en l’étude des dossiers. L’examen des différentes pièces constitutives du dossier permet de retenir les candidats qui seront convoqués à l’entretien. (Voir dossier d’inscription chaque année pour connaître les pièces demandées).

 La deuxième phase de la sélection consiste en un entretien individuel avec les candidats dont les dossiers ont été retenus. L’entretien dure 20 minutes. Dans un premier temps le candidat présente son parcours, puis le jury engage un échange avec le candidat sur la base de son dossier (stages, expérience professionnelle…) afin d’évaluer l’intérêt du candidat pour la profession et sa motivation.

Modules de formation et stages en cursus partiel – liste 3

 Candidats  Bac Pro ASSP

module 2, 3, 5 et  12 semaines de stage

Candidats Bac Pro SAPAT

module 2, 3, 5, 6 et 14 semaines de stage

Les semaines de cours et de stages s’effectuent sur la base de 35 heures par semaine. La participation à l’ensemble des enseignements est obligatoire.

Admission définitive

L’admission définitive en formation d’Aides-Soignants est subordonnée :

  • A la production, au plus tard le premier jour de la rentrée, d’un certificat médical par un médecin agréé attestant que le candidat ne présente pas de contre-indication physique et psychologique à l’exercice de la profession
  • A la production, au plus tard le jour de la première entrée en stage, d’un certificat médical de vaccinations conforme à la réglementation en vigueur fixant les conditions d’immunisation des professionnels de santé en France

Article L.3111-4 du code de la santé publique « Une personne qui, dans un établissement ou organisme public ou privé de prévention de soins ou hébergeant des personnes âgées, exerce une activité professionnelle l’exposant à des risques de contamination doit être immunisée contre l’hépatite B, la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite »

Définition du métier :« L’aide-soignant exerce son activité sous la responsabilité de l’infirmier, dans le cadre du rôle propre dévolu à celui-ci, conformément aux articles R. 4311-3 à R. 4311-5 du code de la santé publique.

Dans ce cadre, l’aide-soignant réalise des soins liés aux fonctions d’entretien et de continuité de la vie visant à compenser partiellement ou totalement un manque ou une diminution de l’autonomie de la personne ou d’un groupe de personnes. Son rôle s’inscrit dans une approche globale de la personne soignée et prend en compte la dimension relationnelle des soins.

L’aide-soignant accompagne cette personne dans les activités de la vie quotidienne, il contribue à son bien-être et à lui faire recouvrer, dans la mesure du possible, son autonomie.

Travaillant le plus souvent dans une équipe pluriprofessionnelle, en milieu hospitalier ou extra hospitalier, l’aide-soignant participe, dans la mesure de ses compétences et dans le cadre de sa formation aux soins infirmiers préventifs, curatifs ou palliatifs. Ces soins ont pour objet de promouvoir, protéger, maintenir et restaurer la santé de la personne, dans le respect de ses droits et de sa dignité » 1 .

1 Référentiel de formation du diplôme d’Etat d’Aide Soignant